Net recul de la fraude à la banque par internet

13 Mai 2014

Les fraudeurs font moins de victimes et récoltent moins de butin

Fort ensemble contre les fraudeurs en ligne

Au cours des trois premiers mois de 2014, ce sont 106 cas de fraude via la banque par internet qui ont été enregistrés. Au total, ces fraudes ont permis à leurs auteurs de dérober 147.000 euros. Ce qui représente une nette baisse par rapport à l’an dernier.

Au cours du premier trimestre de 2013, il y a encore eu 473 tentatives de fraude (effectives), représentant un dommage total de 1,27 million d’euros.

La participation de toutes les parties concernées et différents facteurs peuvent avoir joué conjointement pour expliquer cette évolution à la baisse. Ainsi, l’enquête menée par le Parquet belge a récemment abouti à l’arrestation de différentes personnes soupçonnées de fraude à la banque par internet, en Belgique et aux Pays-Bas.

Par ailleurs, la vigilance accrue des utilisateurs finaux qui font davantage attention à la sécurité de leur ordinateur et de leurs données personnelles et codes peut aussi expliquer cette évolution.

Febelfin, les banques et les autorités concernées soutiennent activement cette prise de conscience depuis déjà pas mal de temps via différents canaux et campagnes et elles poursuivront leurs efforts en ce sens.

Febelfin rappelle une nouvelle fois qu’il faut être bien conscient de ce que l’on fait quand on utilise la banque en ligne, afin de ne jamais transmettre de données personnelles ni de codes à des tiers, et insiste sur la nécessité d’utiliser un ordinateur sécurisé.

Comment les chiffres des fraudes évoluent-ils ?

Le phishing demeure la technique de fraude la plus fréquente. Cette pratique consiste à inviter par téléphone et/ou courriel les utilisateurs de la banque par internet à communiquer leurs codes de banque en ligne. Lorsqu’ils transmettent ces codes, ils donnent en fait aux fraudeurs un accès direct à leur compte.

Depuis quelques mois, les logiciels malveillants (malware) sont redevenus une menace plus fréquente. Malware est un nom collectif désignant toute une série de logiciels malveillants et préjudiciables. Ceux-ci s’installent sur votre ordinateur à votre insu et sans que vous les ayez demandés. Un malware permet aux fraudeurs d’accéder à un ordinateur, de perturber le déroulement normal d’une session et de dérober des informations.

Comment vous protéger contre la fraude à la banque en ligne ?

Pour vous préserver du phishing, il est de la plus haute importance que vous ne communiquiez jamais vos codes de banque par internet à des tiers. Même lorsqu’on vous le demande par téléphone ou par courriel.

L’utilisation d’un logiciel et d’un scanner anti-virus à jour est là aussi une importante démarche dans la lutte contre les logiciels malveillants. Par ailleurs, il importe également d’agir avec prudence dans le cadre de l’utilisation de la banque en ligne et de s’assurer du déroulement normal de la session.

Bob De Leersnyder, porte-parole de Febelfin : “Les banques veillent à ce que le système de banque par internet soit et demeure un moyen très sûr et convivial de réaliser ses opérations. En tant qu’utilisateurs, nous devons tous veiller à la sécurité de notre ordinateur et à bien comprendre que nos codes sont une porte ouverte sur nos comptes. C’est pourquoi il est tellement important de ne jamais communiquer ses codes à des tiers et de ne les utiliser que pour des ordres que vous avez vous-même initiés. Lorsqu’une session de banque par internet ne se déroule pas comme d’habitude, n’hésitez pas à fermer cette session et à contacter votre banque."

En bref : cinq conseils pour faire de la banque en ligne en toute sécurité !

  • Ne donnez pas suite à des appels téléphoniques émanant de soi-disant collaborateurs de la banque qui vous demanderaient de leur communiquer vos données personnelles et/ou d’apposer votre signature électronique. Votre banque ne vous demandera jamais ce type d'informations.
  • Sécurisez suffisamment votre ordinateur (e.a. via un scanner anti-virus à jour ou une connexion WIFI bien protégée).
  • N'apposez votre signature électronique que pour des ordres que vous attendez ou que vous avez vous-même demandés.
  • Stoppez immédiatement l'opération en cours en cas de doute et contactez votre banque, surtout si le scénario de signature diffère du scénario habituel. Toutes les banques possèdent un point de contact auquel vous pouvez adresser vos questions sur la banque en ligne. Vous en trouverez les coordonnées sur le site internet de votre banque.
  • Contrôlez régulièrement vos extraits de compte.
Plus sur: