La fraude à la banque par internet a progressé en 2013 mais elle s’est contractée au dernier trimestre

10/02/2014

Demain, 11 février 2014, aura lieu le Safer Internet Day international annuel. Febelfin entend saisir cette occasion pour attirer une nouvelle fois l’attention sur la sécurité de la banque par internet.

Le message “Ne communiquez jamais vos codes bancaires” porte ses fruits

En 2013, 1.772 cas de fraude à la banque par internet ont été notés. Par rapport à l’année précédente, cela représente une hausse d’environ 70%. Au cours du dernier trimestre de 2013, le nombre de cas de fraude a toutefois nettement baissé. Ce qui montre que le message “Ne communiquez jamais vos codes bancaires, même par téléphone ou courriel” qui est au centre de toutes les campagnes de communication sur le sujet de Febelfin et de ses membres commence à porter ses fruits.

Febelfin ne peut que se réjouir de cette baisse durant le dernier trimestre de 2013. Avec ses membres, elle poursuivra ses efforts pour lutter contre la fraude. Elle tient aussi à rappeler que la banque par internet est et demeure un moyen sûr d’effectuer rapidement et aisément ses opérations bancaires.

Les chiffres détaillés de la fraude

En 2013, 1.772 cas de fraude à la banque par internet ont été enregistrés pour un montant total net [1]de 5,17 millions EUR. En 2012, ce sont 1003 cas qui ont été notés pour un montant total net de près de 3 millions EUR.

Presque tous les cas de fraude sont imputables au phishing, une technique dans le cadre de laquelle les fraudeurs prennent contact avec leurs victimes potentielles et essaient d’entrer en possession de leurs données personnelles et de leurs codes bancaires. Cette forme de fraude peut aisément être évitée en respectant une règle d’or : ne transmettez jamais vos données et codes bancaires, ni par courriel, ni par téléphone.   

   

 Au cours des derniers mois de 2013, une forte baisse du nombre de cas de fraude a au contraire été constatée. Les chiffres trimestriels pour 2013 enregistrent donc leur plus bas niveau au cours du quatrième trimestre 2013. La même tendance est constatée pour la perte nette totale.

La banque par internet est et demeure sûre

En 2012, les consommateurs belges ont ouvert plus de 434 millions de sessions de banque par internet. Comparativement, le nombre de cas de fraude demeure relativement limité. On parle en l’occurrence d’environ 1 cas de fraude par 250.000 ouvertures de sessions.

Bob De Leersnyder, porte-parole de Febelfin : “Il n’y a pas de doute : la banque par internet est et demeure un moyen sûr d’effectuer vos opérations bancaires. Mas il faut que chaque utilisateur l’utilise de manière correcte et en toute conscience. Ceci vaut tant pour les banques que pour les consommateurs. Si nous nous tenons la main, nous sommes plus forts pour contrer les fraudeurs.”

Une règle d’or

La sécurité de la banque par internet relève de la responsabilité de tous. Les institutions financières font tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir la sécurité maximale de leurs systèmes de banque par internet. Elles collaborent avec les autorités de contrôle et la police pour endiguer la fraude à la banque par internet de la manière la plus efficace possible. Mais les consommateurs peuvent eux aussi apporter leur contribution dans ce combat.

Bob De Leersnyder, porte-parole de Febelfin : “En respectant une règle d’or, nous pouvons facilement prévenir la fraude par phishing : ne communiquez jamais vos codes bancaires, ni par courriel, ni par téléphone. Les codes sur votre lecteur de carte (ou token) sont comme le code PIN de votre carte de banque : strictement personnels. Si quelqu’un vous les demande, ne répondez pas et contactez le plus rapidement possible votre banque.”

Sensibilisation

Febelfin et ses membres s’efforcent de sensibiliser et d’informer via différents canaux :

Febelfin et ses membres continuent de poursuivre en permanence ces actions de sensibilisation.

Plus d’informations

Sur le site internet www.safeinternetbanking.be, on trouvera des informations plus détaillées sur la sécurité de la banque par internet, sur les différentes techniques de fraude, sur des conseils et règles d’or pour maintenir les fraudeurs à distance …

Vous pouvez également obtenir de plus amples informations auprès de Bob De Leersnyder, porte-parole de Febelfin (02 507 68 31 – bd@febelfin.be).


 

[1] La perte nette est le montant de la fraude qui ne peut être récupéré auprès des fraudeurs. Il s’agit de la perte réellement subie.

Plus sur: