La fraude à la banque en ligne reste faible au premier trimestre de 2015

18 Mai 2015

La vigilance reste de mise

Au cours du premier trimestre de 2015, 63 cas de fraude via la banque en ligne ont encore été enregistrés. Au total, ces fraudes ont permis à leurs auteurs de dérober 173.000 EUR. Ces chiffres, peu élevés, sont en phase avec ceux des fraudes de l’année dernière : en 2014, 277 cas de fraude avaient été notés pour un butin d’environ 650.000 EUR. Ce qui représentait une baisse de 85% par rapport à 2013.

La diminution du nombre de fraudes ne doit toutefois pas inciter à relâcher son attention concernant la sécurité de la banque en ligne. Des fraudeurs opèrent toujours en Belgique et élargissent sans cesse leur champ d’action en direction des utilisateurs professionnels de services de banque en ligne au sein des entreprises. Ils recourent pour ce faire tant à des logiciels malveillants (malware) qu’à des techniques de persuasion totalement trompeuses pour abuser les usagers.

Febelfin continue donc de plaider pour une bonne collaboration entre toutes les parties sur le terrain, pour un engagement sans faille dans le domaine de la cybersécurité et pour une amélioration des processus internes des entreprises.

Les cas de fraude sont en diminution

Michel Vermaerke, Administrateur délégué de Febelfin : “En 2014, on avait noté une baisse de pratiquement 85% des cas de fraude par rapport à l’année précédente. Nous nous réjouissons de constater que cette tendance à la baisse se maintient au premier trimestre de 2015. Au cours des trois premiers mois de cette année, seuls 63 cas de fraude ont en effet été enregistrés. Soit moins d’un cas par jour.”

Durant le premier trimestre de 2015, 63 cas de fraude ont été enregistrés pour un butin net de 173.056 EUR. Ces chiffres s’inscrivent dans le droit fil de ceux observés pour l’ensemble de l’année 2014. L’on s’était alors félicité de constater un recul de près de 85% par rapport à 2013. 

Si, en 2013, il y avait encore eu 1.772 cas de fraude, se soldant par un butin total de plus de 5 millions EUR, les chiffres de ces fraudes ont plongé en 2014, pour tomber à 277 opérations de fraude se traduisant par un butin total de 653.082 EUR.

L’utilisateur est plus vigilant

La chute du nombre des fraudes commises tient à une combinaison de différents facteurs, parmi lesquels la vigilance accrue des consommateurs à la maison et des utilisateurs professionnels au bureau. Tous se montrent davantage attentifs à sécuriser leur ordinateur et à protéger leurs codes et données personnels.

Les différentes campagnes de sensibilisation lancées par Febelfin et les banques ces dernières années ont donc porté leurs fruits.

Michel Vermaerke, Administrateur délégué de Febelfin : “Il est encourageant de constater que la vigilance permanente et une bonne collaboration entre les différentes parties sur le terrain se révèlent constituer un redoutable instrument dans la lutte contre la fraude.”

En cas de doute, mieux vaut vous interrompre

Pour effectuer en toute sécurité des opérations privées ou professionnelles de banque en ligne, vous n’avez pas seulement besoin d’un PC protégé et d’une connexion internet sécurisée, il vous faut aussi une solide dose de bon sens et d’intuition. Si vous « sentez » que quelque chose n’est pas normal et que vous avez des doutes, arrêtez-vous directement !

Vous inspirer des règles suivantes peut aussi vous venir à point :

  • Ne donnez pas suite à des demandes téléphoniques de communiquer vos données personnelles et vos codes. Votre banque ne vous demandera jamais ce type d'informations.

  • Les scénarios de login ou de validation d’une opération diffèrent des scénarios habituels ? Vous êtes invité(e) à encoder votre signature électronique ou à entrer un code pin à un moment ou un endroit inattendu pour un ordre que vous n’avez vous-même jamais demandé ? Interrompez-vous immédiatement et contactez votre banque. Toutes les banques possèdent un point de contact auquel vous pouvez adresser vos questions sur la banque en ligne. Vous en trouverez les coordonnées sur le site internet de votre banque.

  • Sécurisez suffisamment votre ordinateur (e.a. via un scanner anti-virus à jour ou une connexion WIFI bien protégée).

  • Faites attenttion aux courriels douteux.

    • Ne cliquez jamais sur un lien figurant dans un courriel pour surfer sur le site internet de votre banque et introduire vos codes personnels. Même si le courriel et le site internet vous paraissent tout à fait fiables ou reconnaissables. Votre banque ne vous demandera jamais ces informations.

    • N’ouvrez jamais une annexe ou un lien dans un courriel auquel vous ne faites pas à 100 % confiance (par ex. parce que vous ne connaissez pas l’expéditeur).

    • S’il vous est demandé d’autoriser le lancement d’une macro (un mini-logiciel permettant l’exécution de tâches récurrentes), n’acceptez pas.

  • Contrôlez régulièrement vos extraits de compte.

Pour plus d’informations

Vous trouverez de plus amples renseignements sur la sécurité de la banque en ligne sur www.safeinternetbanking.be.

Pour toutes informations complémentaires, vous pouvez vous adresser à M. Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin (rp@febelfin.be), au numéro central presse 02 507 68 31.

Plus sur: