Cybersecurity : Febelfin signe le Memorandum of Understanding

7 Octobre 2015

Les banques belges le rappellent : la cybersécurité et les possibilités offertes par les fintechs restent au centre de leur attention

Aujourd’hui, mercredi 7 octobre 2015, Febelfin a signé aux USA avec le Financial Services – Information Sharing and Analysis Center (FS-ISAC) un Memorandum of Understanding consacré à la cybersécurité.

La signature du Mémorandum constitue une première étape vers une collaboration avec le FS-ISAC. Cette institution à but non marchand est spécialisée dans l’échange et l’analyse d’informations internationales dans le domaine de la cybersécurité. Une collaboration plus étroite peut s’avérer avantageuse à plusieurs titres pour les deux parties.

Le Mémorandum s’inscrit dans le contexte des efforts soutenus consentis par les institutions financières belges en matière de cybersécurité. L’innovation permanente permet à celles-ci de continuer à jouer leur rôle de chef de file en matière de sécurité en ligne. Partant du principe que les données contribuent à améliorer les connaissances, le renforcement de l’efficacité de l’échange d’informations sur les nouvelles cybermenaces au travers de plates-formes électroniques joue à cet égard un rôle central. 

Michel Vermaerke, Administrateur délégué de Febelfin : « Febelfin est parfaitement consciente des modifications radicales que la révolution numérique imprime au monde, y compris au monde financier. Ces évolutions offrent de nombreuses nouvelles opportunités, mais drainent aussi avec elles leur lot de menaces. Aussi est-il vital de pouvoir s’associer à une telle plate-forme oeuvrant au niveau mondial, de manière à accorder toute l’attention et tout le soutien requis à la sécurité des systèmes financiers et de leurs utilisateurs. Les fraudeurs sont de plus en plus sournois et inventifs. Ni vus ni connus, ils se glissent dans notre vie et nous dérobent notre identité. C’est pourquoi il est vital de faire face ensemble à cette menace. La sécurité est la résultante d’un effort commun : seul, nul n’est armé pour lutter contre tous les fraudeurs de ce monde. »

Le Memorandum of Understanding a vu le jour dans le cadre d’un forum de discussion au sein de la Federal Reserve Bank d’Atlanta sur l’impact des technologies émergentes et sur la cybersécurité dans le secteur financier.

L’Association néerlandaise des Banques a aujourd’hui signé une Letter of Intent analogue.

Depuis le 5 octobre, Febelfin est présente à Atlanta dans le cadre de la mission commerciale néerlando-flamande aux Etats-Unis, menée par le ministre-président flamand Geert Bourgeois et le ministre-président néerlandais Mark Rutte.

Fintech

Plus tard dans la semaine, les 8 et 9 octobre, la délégation en mission commerciale se déplacera vers Washington. Febelfin y rencontrera notamment des représentants du gouvernement américain pour y discuter de questions de cybersécurité et fintech.

Le secteur financier belge estime que les acteurs fintech ont beaucoup à offrir aux institutions financières et inversement en termes de partage de connaissances et d’expériences.

Michel Vermaerke, Administrateur délégué de Febelfin : « Cette mission commerciale permet de découvrir plus en détail l’univers des fintech et smartfin et nous révèle comment apporter un partenariat dans ce cadre. L’avenir des paiements sera numérique et mobile, et les clés de ce monde seront la sécurité et la vitesse. Je pense personnellement que nous devons intégrer cette évolution numérique, sans occulter les changements et défis que cela entraînera. »

Bill Nelson, Président & CEO du FS-ISAC: « A l’heure actuelle, les cybermenaces dépassent les limites des firewalls et les frontières des Etats. Le FS-ISAC fait le constat que les pratiques d’échange d’informations se sont largement répandues à travers l’ensemble du secteur financier et ses presque 6.500 acteurs. Le FS-ISAC souligne par ailleurs les besoins spécifiques des régions et pays d’Europe en matière d’échanges. Ce Mémorandum avec Febelfin combine les avantages des deux univers : il prend en considération les exigences au niveau régional tout en permettant aux institutions financières belges et néerlandaises d’accéder à une communauté de partage mondiale qui lutte contre les risques et les menaces informatiques et s’efforce de trouver une solution aux points faibles. »

Claire Tillekaerts, CEO de Flanders Investment & Trade: « La Flandre s’enorgueillit de posséder une économie hautement novatrice et axée sur la recherche. En tant qu’organisme public régional, le Flanders Investment & Trade a pour objectif de renforcer l’économie en fournissant une plate-forme facilitatrice clé à même de générer des partenariats internationaux. Cette mission économique à Atlanta a ouvert de nombreuses opportunités pour des activités économiques et échanges futurs entre la Flandre et les Etats-Unis en matière de cybersécurité et fintech. La signature de ce Memorandum of Understanding est exemplaire à cet égard. »

Pour plus d’informations

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le numéro de presse central de Febelfin au 02 507 68 31.

Plus sur: